SANTÉ

Le berger australien est un chien rustique, cependant il existe tout de même des tares dans la race et il apparient à que chaque éleveur consciencieux de tester ces reproducteurs afin d'optimiser l'éradication de celles-ci ou au moins de ne pas les propager sur leurs descendances.

LES TESTS:

DYSPLASIE DE LA HANCHE ET DES COUDES:

Il s’agit d’une maladie squelettique du chien. Elle consiste en une malformation progressive de la hanche et/ou du coude pouvant se révéler tout au long de la vie d’un chien. Le point de départ est une laxité excessive à l’origine d’un jeu anormal de l’articulation (subluxation) qui modifie les contraintes passant par la hanche entraînant son inflammation et des lésions progressives des cartilages, des ligaments et des os qui la constituent. Inéluctablement, de l’arthrose secondaire se développe. Ces malformations, et cette arthrose ne sont pas obligatoirement à l’origine de signes cliniques. Autrement dit, il n’y a pas de relation étroite entre les lésions articulaires et les signes cliniques de la dysplasie de hanche chez le chien. 

La dysplasie de hanche et des coudes du chien est une maladie héréditaire liée à un nombre important de gènes. Cependant, tous les animaux porteurs n’expriment pas la maladie. Il y a donc une difficulté certaine à l’éradiquer par la sélection génétique. Des facteurs extérieurs peuvent également aggraver dans l’apparition de la dysplasie chez le chien comme une croissance trop rapide, une activité physique intense ou une alimentation inutilement riche en énergie.

Il existe donc les tests radiologiques pour tester les hanches et les coudes. TOUS NOS CHIENS SONT RADIOGRAPHIES HANCHES & COUDES, et NOS RADIOS SONT INTERPRETES par Professeur GENEVOIS (Lecteur officiel SCC pour les bergers australiens). En fonction des résultats chaque éleveur doit sélectionner ses chiens et ses mariages, quitte parfois à retirer un chien du programme de reproduction (si le résultat n'est pas bon).

 

La Dysplasie de la Hanche est classée par lettres:
A : Aucun signe de Dysplasie
B : Etat sensiblement normal
C : Dysplasie légère (Ne doit reproduire qu'avec des chiens A)
D : Dysplasie moyenne (Ne doit pas reproduire)
E : Dysplasie sévère (Ne doit pas reproduire)

 

 

Une lecture des radios des hanches est dite "Officielle

quand elle a été réalisée par Pr GENEVOIS ou 

Dr GOYENVALLE - Attestation papier signée et tamponnée

La dysplasie du Coude est classée comme ceci:
ED0 : Aucun signe de Dysplasie
SL : Stade limite (Ne doit reproduire qu'avec un chien ED0)
ED1 : Dysplasie légère (Ne doit pas reproduire)
ED2 : Dysplasie moyenne (Ne doit pas reproduire)
ED3 : Dysplasie sévère (Ne doit pas reproduire) 

Une lecture des radios des coudes est dite "Officielle

quand elle a été réalisée par Pr GENEVOIS ou 

Dr GOYENVALLE - Attestation papier signée et tamponnée

LES MALADIES OCULAIRES HEREDITAIRES:

Les examens oculaires sont effectués sur toutes les races de chien pour dépister les maladies oculaires héréditaires. Tous les Bergers Australiens sélectionnés pour la reproduction doivent être dépistés.

Il existe 4 types de test :

1 – Le dépistage des MHOC (Maladies Héréditaires Oculaires Canines) 

Il s’agit d’un examen ophtalmologique réalisé par un vétérinaire agréé pour le dépistage des Maladies Héréditaires Oculaires Canines (MHOC) par la Société Centrale Canine.

Cet examen permet de rechercher plusieurs maladies héréditaires telles que la cataracte, la distichiasis, le colobome de l’iris, les dégénérescences progressives des cônes et bâtonnets (PRCD), une forme d’atrophie rétinienne progressive (APR), l’anomalie de l’œil de Colley (AOC), la rétinopathie multifocale canine (CMR) et le glaucome étant des maladies observées mais rares. 

Une fois identifiés, les chiens atteints peuvent être écartés de la reproduction afin de diminuer et d’éliminer, l’incidence de ces maladies oculaires.

A l’issue de cet examen, un certificat comportant les conclusions du dépistage nous sont remis. Tous nos chiens sont testés par Pr CHAUDIEU (ECVO) et Dr MEDAN (CES) tous deux spécialisés en ophtalmologie vétérinaire agrée pour les dépistages des tares oculaires. 

2 - L'HSF4: (Cataracte Héréditaire) 

La cataracte est la maladie de l’œil la plus fréquente chez le Berger Australien, et notamment l’HSF4 dans 70% des cas.  Les formes héréditaires sont à l’arrière de la lentille et bilatérale, mais ne vont pas nécessairement se développer en même temps dans les deux yeux.  La maladie peut être aveuglante.  

Il existe un test génétique disponible pour cette mutation. 

Ce test permet de déterminer le facteur de risque :

3 - L'AOC: (Anomalie de l'Oeil du Colley)

L’AOC est une maladie congénitale et héréditaire, touchant l’œil. Tous les chiens avec porteur d’AOC ont une hypoplasie bilatérale choroïdienne (CH), également nommé dysplasie choriorétinienne. Le CH est un amincissement du tissu vasculaire à l’arrière de l’œil qui ne porte pas atteint de façon significative à la vision.

Certains chiens ne sont que légèrement touchés, mais ceux avec de grands colobomes ou un décollement de la rétine seront aveugles.  La maladie est bilatérale mais les défauts observés peuvent varier d’un œil à l’autre.  La maladie est récessive ; si un chien est atteint, cela signifie que les deux parents sont porteurs.  

Il existe un test génétique pour cette maladie : 

4 - L'APR-pcrd: (Atrophie progressive de la rétine)

L’APR est une dégénérescence progressive du tissu rétinien, et tout particulièrement une dégénération progressive des cônes et bâtonnets (PRCD). La maladie progresse, au fil des mois et des années, jusqu’à ce que le chien soit aveugle.  La maladie est causée par une mutation d’un gène récessif. 

Il existe un test génétique pour cette maladie : 

Mdr1: (Mulfidrug Resistance  ou Multirésistance aux molécules)

Le MDR1est une anomalie génétique fréquente chez de nombreuses races dont le berger australien. Elle mérite d’être connue pour prévenir des risques.

Les gènes MDRsont connus depuis des années. Ils codent pour des protéines membranaires (qu’on appelle les  Glycoprotéines P) qui modifient la perméabilité de la cellule à certaines molécules  de médicaments. Le MDR1 est une défaillance du gène MDR. La mutation de ce gène provoque une perte de plus de 90 % de la glycoprotéine P. et donc ne réalise alors plus sa fonction de transporteur membranaire, ce qui entraine une modification du métabolisme de certaines molécules avec l’apparition de signes de toxicité plus ou moins graves. 

Il existe un test génétique pour cette maladie : 

A noter que le MDR1 ne représente pas un handicap dans la vie du chien du moment où on ne lui administre pas les molécules dites dangereuses. Attention de noter également qu’un chien indemne peut réagir quoi qu’il en soit à une forte administration de ces molécules dangereuses. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement de traiter vos chiens (quelques soient leurs statuts génétiques) comme étant homozygote muté -/-, ceci afin d’éviter tout risque d’intoxication médicamenteuse. 
 

Médicaments connus provoquant une toxicité liée au gène MDR1

• Ivermectine (antiparasitaire)

• Lopéramide (antidiarrhéique)

• Doxorubicine, Vincristine, Vinblastine (anticancéreux)

 
Médicaments suspectés pour avoir une toxicité lié au gène MDR1

• Cyclosporine (immunodépresseur)

• Paclitaxel, Mitoxantrone (anticancéreux)

• Quinidine, Digoxine (cardiogénique)

• Ondansetron, Domperidone (antihémétique)

• Acepromazine (tranquilisant)

• Butorphanol (antalgique)

Unknown.png
Capture d’écran 2019-04-15 à 15.37.26.pn

* COPYRIGHT©  2017 OF DREAMTIME SPIRIT- SIRET 80415032400015

Contact:  par MAIL  -  par Téléphone

 

(*) Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans notre consentement est strictement INTERDITE et s'expose à des poursuites judiciaires. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now